Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Voilà une histoire qui nous avait bien fait rire la semaine dernière. Manuel Noriega, ex-dictateur du Panama de son état, vient de porter plainte à Los Angeles contre l’éditeur Activision, pour avoir utilisé sa personne sans consentement dans Call of Duty Black OPS 2.

Il y a 15 jours, c’était la star déchue Linsay Lohan qui portait plainte contre Rockstar Games pour avoir selon elle utilisé son image dans GTAV. Une décision qui n’est pas passée inaperçue, et qui semble avoir inspiré Manuel Noriega, qui déclare être illégitimement dépeint comme « un kidnappeur, un meurtrier et un ennemi de l’État » dans une séquence de Call of Duty Black OPS 2. Un constat qui pourrait pourtant bien relever de l’euphémisme. Né en 1934, Manuel Noriega avait en effet exercé une dictature de fer au Panana entre 1983 et 1989.

L’armée américaine avait alors envahi le pays pour le retirer de son siège. Il est depuis incarcéré dans son propre pays, après avoir passé deux décennies sous les verrous aux USA. Vendu à près de 24 millions d’exemplaires aux 4 coins du globe, ce ne serait pas la première fois qu’une personnalité saisit la justice dans le but de s’emparer d’une part conséquente de cet énorme gâteau. Dans Black OPS, on y voyait notamment l’ex-dictateur tuer deux de ses propres soldats. Aujourd’hui âgé de plus de 80 ans, cela pourrait bien être la dernière bataille pour Noriega…

Par La Redaction le

Plus de lecture