Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On ne le dira jamais assez : la scène vidéoludique indépendante est un vivier créatif, qui peut accoucher des concepts les plus novateurs du moment avec des moyens dérisoires. Everybody’s Gone to the Rapture en est l’un des exemples les plus prometteurs.

Dès les premiers pas dans ce village britannique perdu en milieu rural, l’atmosphère se fait lourde. À la fois pesante et teintée de mystère, comme si tout s’était arrêté du jour au lendemain. Que la planète était devenue une grande ville fantôme. Où sont passés tous les habitants de la ville ? Pourquoi êtes-vous le dernier être humain à arpenter ces rues désormais désertes ? Qui étaient tous ces gens, qu’ont-ils fait, et y a-t-il un moyen de les ramener ? Au-delà de ses références bibliques, cette nouvelle exclusivité PlayStation s’appuie sur l’esprit de curiosité du joueur, en lui offrant la possibilité d’explorer un monde à sa guise, sans interdiction. C’est à la limite du voyeurisme. Plus qu’une simple possibilité, le jeu vous encourage à entrer dans le privé, briser l’intimité et fouiller les affaires de ces familles disparues dans le but de comprendre les conditions de leur départ.

La part belle à l’exploration


Bien qu’il ne soit pas possible de courir, ni de sauter, ni de multiplier les roulades, tous ceux qui ont posé les mains sur Everybody’s Gone to the Rapture n’ont pas décroché. Imaginez deux secondes. Fermez les yeux, et dites-vous qu’au moment où vous les rouvrirez, tout le monde aura disparu. Vous serez seul. Que feriez-vous ? Plus de voisins, plus d’interactions sociales, plus de contraintes. Vous iriez explorer. Vous iriez voir comment les autres vivaient. Vous essayerez de comprendre, pour vous sentir proche d’eux, et tenter d’effacer l’idée terrifiante que vous allez probablement finir par mourir seul. Je pense que c’est là que se situe le propos principal de la nouvelle production des studios Santa Monica. Un trip solitaire, ancré dans le fantastique et profondément contemplatif, que vous aurez l’opportunité de découvrir cet été. Le jeu prévoit pas moins de 6 personnages, et des aventures qui s’entrecoupent. D’ici là, on vous laisse sur la toute nouvelle vidéo du jeu, qui devrait au moins piquer votre curiosité.

Rapture - NEWS04

Rapture - NEWS01

Rapture - NEWS02

Rapture - NEWS03

Par Yox le

Plus de lecture