Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Tout commence par de la souffrance. Le sentiment grisant de la progression par l’échec. La jouissance aussi bornée que viscérale de venir à bout d’un boss qui paraissait pourtant insurmontable. C’est parce qu’il est sans pitié que Dark Souls 3 tire constamment le joueur vers le haut.

La maîtrise et l’excellence seront nécessaires pour venir à bout de ce nouveau cauchemar sorti des cerveaux les plus torturés de From Software. Après un Bloodborne des plus fédérateurs, la dynastie des Souls montre qu’elle n’appartient pas qu’à un public de niche. Elle est au contraire l’évolution naturelle d’une scène vidéoludique qui désire revenir aux fondamentaux. Reconnecter avec une époque où il n’y avait pas une avalanche de tutoriels, et de commandes semi-automatiques pour faire les jeux à votre place. Bien qu’ils ne plairont pas à tout le monde, les Souls démontrent avec brio que la frustration est une étape nécessaire dans la quête de la satisfaction la plus totale. Pour les plus courageux, le troisième épisode de Dark Souls est maintenant disponible sur PC, PS4 et One. Et si vous hésitez encore, on vous laisse découvrir ce fantastique trailer de lancement :

Par Yox le

Plus de lecture