Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il n’aura pas fallu bien longtemps à Horizon Zero Dawn pour devenir l’un des jeux les plus attendus de cette génération de consoles. Une histoire futuriste où la technologie tente de survivre à une nature hostile qui reprend ses droits.

Derrière cette appellation purement subjective se cache en fait un émerveillement face à un titre qui, certes, n’invente pas la poudre, mais qui s’est immédiatement imposé comme une expérience intrigante. Il faut dire que les développeurs de Guerilla en avaient gros sur la patate. Cantonnés à la saga Killzone depuis de nombreuses années, les mecs ont souvent manifesté leur envie de voguer vers de nouveaux horizons (sans mauvais jeu de mots). Horizon Zero Dawn est un titre post-apocalyptique qui prend le parti de voir beaucoup plus loin qu’un simple enchaînement incontrôlable menant l’humanité à sa perte. L’humanité est déjà perdue depuis bien longtemps et obéit à des lois primaires sans aucune pitié : tuer ou être tué. L’ennemi, ce sont ces machines qui dominent un environnement dans lequel la nature a repris son éternel droit. Et ces machines, elles ont l’apparence de ces créatures jurassiennes que le grand écran s’est amusé à exposer dans Jurasic Park, et ses suites. Plongé dans un monde totalement ouvert (et techniquement renversant), Horizon incarne l’une des plus belles promesses vidéoludiques du moment. Sortie prévue le premier mars 2017. EDIT : Un nouveau trailer vient d’être dévoilé.

Hoizon_Zero_Dawn_03

Horizon_Zero_Dawn_01

Horizon_Zero_Dawn_05

Source image entête.

Par Sholid le

Plus de lecture