Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Souriez, la vie est belle. Vous êtes seul, personne ne vient vous chercher des noises. Il n’y a que vous, cette superbe tronçonneuse dernier cri, et des milliers de zombies qui n’attendent qu’une seule chose : se faire ouvrir par tous les orifices.

La moto-cross est de retour, tout comme les armes les plus loufoques. Il n’y aura pas de blabla, ni de finesse. Juste des hectolitres de sueur, de sang, de chair fraiche et de matière fécale qui viendront repeindre les murs. Comme dans les épisodes précédents, le quatrième Dead Rising se démarque par un côté barré totalement assumé. Son héros n’est clairement pas là pour sauver la veuve et l’orphelin. Il préfèrera largement affronter des hordes et des hordes de bouffeurs de cerveaux, les écraser avec un buggy ultra blindé, ou les décimer par dizaines au lance-fusée. Comme pour Dead Rising 3, le nombre de zombies affiché à l’écran fait frétiller d’impatience. Les plaisirs simples :

DR4 01

Par Yox le

Plus de lecture