Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Aux alentours de la fin d’année 2004, les fans du manga d’Akira Toriyama se jetaient sur le dernier jeu de la lignée Dragon Ball Z. Budokai 3, c’est avant tout le souvenir ému d’une bonne claque collective, qui a tenu éveillé des joueurs du monde entier.

Presque 12 ans après les faits, ce jeu reste encore dans les mémoires. Et pour cause, il symbolise les adaptations vidéoludiques de Dragon Ball à leur apogée. À l’époque, les créateurs savaient prendre des risques, se remettre en question, sans forcément se contenter du minimum syndical en restant dans le confort des limites du fan service. Cette éternelle remise en cause s’est d’ailleurs parfaitement illustrée avec la lignée des Tenkaichi, qui bouleversera totalement le gameplay de la licence, jusqu’à un troisième épisode auréolé sorti en 2007. Depuis, les jeux Dragon Ball continuent à sortir année après année, mais sans le même prestige. On pense par exemple à Raging Blast, le très moyen Burst Limit ou encore Xenoverse sorti l’année dernière. Ce dernier n’est d’ailleurs pas du tout à la ramasse. Avec sa création de personnages et son côté MMORPG, le jeu symbolise un vrai premier pas dans la bonne direction. Mais on ne peut pas s’empêcher de penser qu’il y a beaucoup plus à faire avec cette licence absolument géniale qu’est Dragon Ball. Aujourd’hui, le monde du jeu vidéo est pratiquement capable de tout, y compris d’égaler ou de surclasser d’autres médias comme les films, les animés ou les comics. Avec la sortie de nouveaux films Dragon Ball, ainsi que l’arrivée de Dragon Ball Super, le climat semble parfait pour frapper un grand coup. Sortir un jeu qui fasse date, et mettre enfin tout le monde d’accord, comme l’a fait la saga Ultimate Ninja Storm avec Naruto. Dans nos rêves les plus fous, on rêve d’un jeu en parfait cel-shading, qui donne la véritable impression de jouer l’animé de notre enfance. On rêve de cinématiques animées omniprésentes, d’un scénario inédit, d’un casting fou, d’attaques dévastatrices, de fusions improbables et d’un gameplay qui va un peu plus loin que marteler le même bouton. Alors que le prochain jeu Dragon Ball n’a toujours pas été annoncé, on espère vraiment que Namco Bandai se prépare à frapper fort, en donnant au monde le jeu Dragon Ball qu’il mérite vraiment. D’ici là, un peu de nostalgie :

Par Yox le

Plus de lecture