Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Inutile d’y aller par quatre chemins, le tout premier trailer de Call of Duty WWII donne furieusement envie d’en savoir plus. D’abord parce-qu’il marque le retour de la série à ses premiers amours. Ensuite parce-que le jeu s’annonce d’une intensité sans borne, qui emprumpte largement aux grands films de guerre, le Soldat Ryan en tête de liste.

On pourrait facilement s’étaler sur le réalisme brutal de cette bande-annonce, qui tranche radicalement avec les délires ultra futuristes de l’épisode précédent. Il faut dire que contrairement à Infinite Warfare, Activision n’aura certainement pas besoin de proposer une version remasterisée de COD5 pour vendre ce nouvel épisode, ce qui est déjà une bonne chose. Néanmoins, on ne peut s’empêcher de soulever les (très) nombreuses similitudes avec le travail effectué par les équipes de Dice sur l’excellent Battlefield 1 sorti l’année dernière, et qui marquait le retour de la saga au premier conflit mondial. Les mecs de Sledgehammer ont beau affirmer qu’ils sont sur COD WWII depuis deux ans, on ne peut s’empêcher de déceler une pointe d’opportunisme en revenant à une période historique. Comme Battlefield 1, le mode campagne de WWII permettra au joueur d’incarner plusieurs personnages, dont Red Daniels, qui est un bidasse parmi tant d’autres, lâché au beau milieu du débarquement de Normandie. Côté multi, un nouveau mode intitulé War fera son apparition, tout comme le mode co-op qui fera son grand retour. On nous promet un titre plus immersif, sombre, et beaucoup plus exigeant. Bref, on a hâte d’y poser les mains dessus, en espérant que ce trailer soit le premier coup de semonce du retour au sommet de Call of Duty.

VOUS AIMEZ LA BOUE, LES RAGE-QUIT ET LES BALLES QUI FUSENT ? JETEZ UN OEIL AU PREMIER NUMERO DE NOTRE MAGAZINE PAPIER !

Par Yox le

Plus de lecture