Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Pour beaucoup de joueurs, Infinite Warfare était clairement le Call of Duty ultra-futuriste de trop. Sans être foncièrement mauvais, le gameplay ultra-nerveux fait de courses murales, de double-sauts et de fusillades en gravité zéro a simplement fait son temps.

Année après année, c’est plus ou moins la même soupe que l’on nous sert jusqu’à l’overdose, ce qui a poussé beaucoup de joueurs à déserter le dernier Call of Duty. Un constat regrettable tant la saga d’Activision reflétait fût un temps la nervosité, l’accessibilité, mais aussi l’excellence en termes de shooters online. Les joueurs ont besoin de changements, et ils l’ont massivement exprimé en faisant du fameux trailer de lancement d’Infinite Warfare l’un des hold-up de dislikes les plus sales de l’histoire de Youtube. Un changement qui s’est superbement exprimé avec l’arrivée de Battlefield 1, qui répond point par point à tous les fantasmes des joueurs. En revenant à la Première Guerre Mondiale, Battlefield a gagné la bataille de la communication. Mais les ventes ne sont pourtant pas si décevantes du côté de COD, la faute à une offre sans pitié qui vous oblige clairement à acheter Infinite Warfare pour pouvoir jouer à la version remasterisée du cultissime Call of Duty 4. Un stratagème assez vicieux, mais payant. En 2016, ça a clairement marché, mais pour combien de temps ? Combien d’anciens Call of Duty va-t-il falloir ressusciter pour pouvoir vendre les nouveaux ? Sur le long terme, ce business-model n’est clairement pas viable, et Activision se devait de réagir. Il y a donc fort à parier que le prochain COD marquera le très attendu retour aux sources de la saga. Une piste confirmée par Thomas Tippl de chez Activision. Selon lui, Infinite Warfare n’était clairement pas à la hauteur des attentes sur le plan financier, bien qu’il reste un succès colossal. Il ajoute : « Il est clair qu’une portion de notre audience n’a pas adhéré au contexte de l’espace […] Le prochain jeu remettra en scène des combats plus traditionnels […] et reviendra aux racines ». De son côté, le boss d’Activision a promis de revenir à un gameplay plus traditionnel, tout en affichant suffisamment d’innovations. Un discourt que l’homme ressort pratiquement tous les ans à la virgule près… Quoi qu’il en soit, il semblerait qu’un retour aux Guerres Mondiales soit largement possible. L’ironie est totale lorsque l’on pense qu’il y a 10 ans, le marché était saturé de jeux de guerre historiques. C’est alors la franchise Call of Duty qui avait renversé la vapeur en sortant le premier Modern Warfare en 2007. Pour l’avenir de la franchise, il semble important d’enfin clore ce chapitre.

Par Yox le

Plus de lecture