Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Au fil des années, Call of Duty est devenu cette saga que l’on adore détester. Et si le monde était sceptique face à l’arrivée imminente de Black Ops 3, force est de constater que son multi est une véritable réussite.

En terme de maps, de gameplay et surtout d’équilibrage, c’est peut-être même l’un des meilleurs online depuis facilement 3 épisodes. Mais c’est aussi le mode campagne le plus désastreux de toute la saga. Avec Black Ops 3, Treyarch a atteint des profondeurs abyssales dont on peine à s’extirper tout au long des six heures de la campagne, et la coopération n’y changera rien. À trop vouloir en faire, à vouloir bousculer les codes, renverser le gameplay, les développeurs se sont perdus. Perdus au point de sortir un solo qui ne veut absolument plus rien dire, et qui a oublié les fondamentaux. La substantifique moelle, qui fait que l’on s’intéresse un minimum à ce qu’il se passe à l’écran, plutôt que de vandaliser les niveaux sans viser, comme dans un vieux rail-shooter, pour en finir le plus vite possible. Il y a 8 ans, Infinity Ward donnait naissance à All Ghilled Up, la fameuse mission d’infiltration dans les ruines de Tchernobyl, qui est devenue culte. L’immersion y était fascinante, et je n’arrive pas à voir une mission qui arrive à la cheville de celle-ci en presque une décennie de Call of Duty. C’est un petit peu comme si après ça, la saga était repartie en arrière, effaçant peu à peu ce qui faisait que l’on appréciait vraiment un solo de COD. Alors au lieu de vous parler du trailer pour le dernier DLC de Black Ops 3, on vous laisse plutôt revoir ce moment d’anthologie, via la chaîne Youtube de Zevik. Pour le coup, c’était quand même mieux avant :

COD4 Tchernobyl 01

Par Yox le

Plus de lecture