Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est probablement l’un des meilleurs FPS coopératifs de ces dernières années. Borderlands, c’est un univers futuriste post-apocalypique totalement barré, des souvenirs émus de nuits blanches mémorables, ou encore des tonnes de hors-la-loi et autres créatures radioactives vaporisées à grands coups de shotgun incendiaire. Et bientôt, ce sera aussi un film.

C’est le très fiable site Variety qui vient de lâcher cette info, que l’on n’avait franchement pas vu venir. Autant les films Assassin’s Creed ou Resident Evil paraissaient inévitables, autant l’idée d’une intronisation de Borderlands dans le monde du septième art laisse sans voix. La raison est simple : la version cinématographique de Borderlands existe déjà, et elle s’appelle Mad Max. L’œuvre de George Miller est d’ailleurs l’inspiration numéro un des studios Gearbox, depuis la sortie du tout premier volet de la série en 2009. Si vous n’avez jamais mis les mains dessus, il s’agit d’un FPS-RPG coopératif, dans lequel vous arpentez les terres désolées de la planète Pandore entre copains. Le côté jeu de rôle est d’ailleurs très poussé, tant vous passez votre temps à récupérer de nouveaux flingues, de nouvelles armures, ou bien de nouvelles capacités. Bref, une véritable orgie vidéoludique.

L’art de bourrer dans le lard


La seule subtilité qui pourrait éventuellement faire dévier Borderlands de Mad Max, reste son côté rentre-dedans omniprésent, et son humour qui ne se prend jamais au sérieux. Là où Max martèle les répliques lourdes de sens, Border multiplie les jeux de mots, les références foireuses et bombarde plus ou moins le joueur de saloperies. Selon Rob Friedman de chez Lionsgate : « Les jeux Borderlands ne font pas dans la dentelle, et nous allons faire le film avec cette même attitude dans-ta-face qui a fait de la série une véritable franchise blockbuster. […] Nos partenaires chez Gearbox sont des pionniers, et ont su cultiver une licence unique ». Strauss Zelnick de chez Take-Two a ensuite ajouté : « Cette alliance est idéale pour créer un film couillu, provoquant et sans aucune barrière. Un phénomène qui devrait ravir la légion de fans de Borderlands, tout comme les amateurs de films des quatre coins du monde ». Les belles paroles ont été prononcées. Il ne reste plus qu’à attendre un peu de concret.

Borderlands film - NEWS01

Borderlands film - NEWS02

Crédit image entête, DragoniteArmy. Retrouvez toutes les superbes illustrations minimalistes de Patrick Waye sur sa page perso.

Par Yox le

Plus de lecture