Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Vous avez surement l’habitude vous vous faire saigner à blanc dans le monde numérique. Prenez le multi du dernier Call of Duty par exemple. Un réveil qui passe mal, un coup de fatigue, ou tout simplement un manque flagrant de talent, et vous êtes bons pour vous faire laminer sur place par une bande de pisseux de 12 ans qui tournent à l’Orangina.

Maintenant, imaginez que toutes ces morts virtuelles puissent sauver des vies dans le monde réel. C’est le postulat de ce projet Kickstarter complètement fou, qui vous propose de vous drainer de votre sang, à chaque fois que vous prenez des dégâts dans le jeu. Vivre la souffrance au grès de son avatar : avouez qu’on se rapproche de l’expérience ludique ultime. Concrètement, Blood Sport est un dispositif qui relie une perfusion intraveineuse, au dispositif de vibration de votre manette. Dès que vous vous prenez une balle, cette dernière vibre, et pompe au passage un peu de votre précieuse hémoglobine. Le projet parait complètement surréaliste, mais c’est bien sérieux.

Un moyen ludique d’éveiller les consciences


Lancé sur Kickstarter par les Canadiens de Brand & Grostesque, l’idée est en entendu de sensibiliser la jeune génération sur le sujet du don du sang. Réclamant l’énorme somme de 250 000 dollars, le but de nos deux entrepreneurs est un jour de pouvoir inviter des célèbres personnalités du net, à s’affronter sur un match, toutes deux équipés de cette machine qui leur pompe du sang à chaque fois qu’ils meurent. Rien ne dit cependant que le système ne répondra pas aux vibrations lambdas, provoquées par l’explosion d’une grenade, où l’utilisation d’une mitrailleuse lourde qui fait vibrer la manette comme jamais. En espérant que personne n’ait la brillante idée de se lancer une partie de WRC… Sinon, pour donner votre sang dans la vraie vie, on vous redirige vers cette URL.

Crédit image, Wall4All.

Par Yox le

Plus de lecture