Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Lorsque les créateurs de Borderlands lâchent un nouveau bébé dans la nature, les dégâts sont forcément à prévoir. Sous ses airs de titre cartoonesque, Battleborn est en réalité un hybride surboosté, qui emprunte autant à Borderlands, qu’à l’excellent Team Fortress.

Le monde est en danger. Il ne reste qu’une seule étoile dans l’univers, et elle ne va pas se sauver toute seule. Les héros sont appelés à la rescousse, et c’est une fois de plus aux joueurs de faire parler la poudre, et en découdre une bonne fois pour toutes. Sous une direction artistique colorée, les mecs de Gearbox Software ont véritablement blindé leur nouveau jeu, qui se veut aussi décomplexé qu’exigeant. Que ce soit en coopération ou bien en affrontement multijoueur, l’entraide sera essentielle pour venir à bout des nombreux défis proposés par ce FPS bien barré. Ici, il n’est pas question de construire une classe comme dans Call of Duty ou Battlefield, puisque le joueur devra choisir un des 25 personnages du jeu, aux armes et capacités complémentaires. Battleborn s’octroie d’ailleurs les délires les plus loufoques, en proposant d’incarner un catcheur ultra vénère, un robot de guerre, un sniper excentrique… L’idée sera bien sûr d’expérimenter toutes les manières de jouer, et d’augmenter graduellement de niveau. On retrouve bien là l’aspect FPS/RPG démocratisé dans la saga Borderlands. Globalement, le jeu semble des plus prometteurs. Si le cœur vous en dit, on vous laisse jeter un œil au trailer de lancement, juste en dessous :

Battleborn 02

Par Yox le

Plus de lecture