Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Les jours passent, les lunes défilent dans le ciel étoilé, et le prochain Assassin’s Creed approche à grands pas. Un peu comme FIFA, Call of Duty ou le Beaujolais nouveau, chaque année est un nouveau prétexte pour endosser une nouvelle tenue d’assassin, désireux d’embrasser une glotte de Templier avec une lame rétractable acérée.

Comme vous le savez certainement, Assassin’s Creed Syndicate vous propose de découvrir les joies de l’Eurostar. Remuez votre mouchoir blanc en direction de la Révolution française, et des rues parisiennes. Place à la capitale Britannique, en pleine période Victorienne, pré-révolution industrielle. Et histoire de vous prouver que Londres et bien un coupe-gorge de tous les instants, Ubisoft a eu la bonne idée de diffuser un trailer d’histoire qui en dévoile plus sur les antagonistes du jeu. L’occasion de constater que le scénario promet un ton plus décalé, qui n’est pas dénué d’humour noir. Chose qui n’est franchement pas pour nous déplaire. À la poursuite de l’organisation criminelle de Crawford Starrick (qui tient littéralement la ville par l’entre-jambe), nos deux héros auront du pain sur la planche. Jugez plutôt :

AC Syndicate - NEWS07

Par Yox le

Plus de lecture