Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Matt Nava fait incontestablement partie des esprits les plus novateurs du jeu vidéo actuel. Avec les autres talents créatifs de Thatgamecompany, il a participé à l’élaboration de Flower, puis de Journey, deux expériences aussi oniriques que contemplatives, qui ont véritablement amené une autre manière d’aborder le support du divertissement vidéoludique.

Après avoir quitté la maison mère, celui qui était le directeur artistique de Journey revient sous la bannière de Giant Squid, son propre studio fraîchement fondé. Sans ne jamais trahir la vision qu’il partage avec ses anciens collègues et amis, Matt Nava a donné vie à Abzû, une expérience subaquatique courte, intense, et que l’on n’hésitera pas à qualifier de magique. Ici pas de bouteilles, pas de harpons, pas d’objectifs apparents, si ce n’est de prendre un break. Nager, découvrir, observer les centaines d’espèces, du plus petit poisson clown, à la baleine majestueuse. S’éloigner de la fureur du monde réel, et s’immerger dans le silence le plus profond, face à la beauté d’un monde naturel à couper le souffle, en parfaite harmonie. Il n’y a pas de message politique forcé, ni même de propagande écologique plus ou moins dissimulée. Les décors majestueux parlent d’eux-mêmes. Ils nous rappellent qu’il existe encore une nature sublime à préserver, alors que la surpêche atteint des sommets dramatiques en 2016. Depuis Jules Verne et même avant, le monde sous-marin reste un objet de fascination intense. Ici, il représente l’écrin d’une aventure apaisante et ludique, qui compense sa faible durée de vie et son prix assez élevé par une véritable envie de s’y replonger, encore et encore. On vous laisse jeter un oeil aux images du jeu, qui valent mieux que mille mots :

Abzu 01

Par Yox le

Plus de lecture