Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Après une deuxième fournée labyrinthique (et absolument passionnante), Westworld s’apprête à prendre le premier gros virage de l’histoire de la série. Alors que la féroce Dolores s’est définitivement échappée du parc robotique, cette nouvelle saison semble prendre des allures de Blade Runner.

Lâchée dans une citée futuriste, celle qui fût la première androïde de l’initiative Argos marche aujourd’hui dans le monde des humains. Une réalité futuriste, où les robots et les machines occupent une place prépondérante, conçue et programmée dans l’unique but de servir, d’assister et d’épauler l’humanité dans ses tâches quotidiennes (pour ne pas dire ingrates). Dolores en connaît un rayon : elle était la demoiselle en détresse du parc à thème Westworld, une destination pour touristes pleins aux as, avides d’une expérience « réaliste » dans un Disneyland aux allures de film de Sergio Leone. Un lieu qui brave tous les interdits, où tous pouvaient se prendre pour Clint Eastwood, voire laisser libre court à toutes leurs pulsions (y compris les plus morbides), sans aucune limite ni barrière. Reprogrammée chaque matin pour jouer la même partition en boucle, Dolores est désormais une conscience affirmée, libérée de ses chaînes informatiques, déterminée à rendre à la race humaine la monnaie de sa pièce. Lâchée dans notre monde moderne, cette dernière fera la rencontre d’un tout nouveau personnage dans l’univers tentaculaire de Westworld. Ce dernier est campé par un certain Aaron Paul, qui occupera le rôle d’un ouvrier de chantier dépressif, qui s’abandonne peu à peu aux joies d’une activité criminelle risquée… L’arrivée d’un acteur du calibre d’Aaron Paul est forcément une bonne nouvelle au coeur d’une production de l’ambition de Westworld. Il rejoindra Rachel Evan Woods, le charismatique Ed Harris, Anthony Hopkins (qu’on ne présente plus) ainsi que Vincent Cassel, qui incarnera l’un des antagonistes de cette saison. Seul détail, elle ne débarquera (hélas) pas avant 2020.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture