Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a clairement un truc que l’on ne pourra pas enlever à Scott M. Gimple, showrunner de la série Walking Dead : c’est son ambition démesurée, parfois un brin optimiste, voire carrément aveugle. Pour lui, la fin de Walking Dead n’est pas envisageable dès maintenant, puisqu’il imagine la série s’étaler sur pas moins de 20 ans.

Deux décennies en compagnie de Walking Dead, ce n’est pas forcément une hérésie pour le showrunner de la série d’AMC. Durant le PaleyFest qui se déroulait à Los Angeles, l’homme a carrément lâché : « Nous essayer de faire en sorte que la série dure pendant 20 ans. C’est ce qu’on réussit à faire les comics, et j’attends toujours chaque numéro avec impatience. De leurs côtés, les Simpsons sont bien là depuis 26, 27 ans, donc c’est un vrai challenge. Un défi que j’accepte complètement ». Toutes les ambitions sont louables, et on dit souvent que la chance sourit aux audacieux. Mais soyons réalistes, il est pratiquement impossible que la série aille si loin dans le temps. Premièrement parce qu’un épisode de Walking Dead n’impose pas les mêmes coûts de productions qu’un épisode des Simpsons. Ensuite parceque sur le plan unique de l’intrigue, la série avance bien plus vite que les comics. La durabilité des comics réside justement dans le fait que chaque sortie reste un événement. Ce n’est pas la même chose pour une série qui balance 16 épisodes par ans, et qui réussit à être présente presque toute l’année grâce au principe des mid-season finale. Enfin, il n’y a qu’un seul dieu en télévision, et c’est l’audience. Durant cette septième saison, il faut bien admettre que les chiffres étaient clairement en dessous des attentes de la chaîne, avec un rythme de croisière d’une dizaine de millions de téléspectateurs (ils étaient 13 millions pour la saison précédente). Ceci étant dit, en suivant les comics, la série a clairement encore de beaux jours devant elle.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture