Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Sorti en 1991, Le Silence des Agneaux reste un des plus gros monuments du thriller horrifique que le cinéma moderne ait dans ses archives. Un film complètement fou, marqué par la prestation terrifiante de Anthony Hopkins sous les traits du Docteur Hannibal Lecter.

Repéré par le site Buzzfeed, ce petit détail risque bien de vous faire sourire. Il concerne l’une des répliques cultes du film, si ce n’est la réplique culte. À ce stade, c’est le moment où on va se mettre à spoiler allègrement quelques passages clés de l’intrigue, donc vous voilà prévenu. Si vous n’êtes pas à jour, un nouveau visionnage s’impose. Remise en condition : la jeune Clarice Starling (Jodie Foster) est face au Docteur Lecter. Détendu, il lui lâche un petit clin d’œil, des regards amusés qui virent petit à petit au glacial, jusqu’à ce que le mec se mette à sortir sereinement l’une des plus grosses horreurs du film : « J’ai été interrogé par un employé du recensement. J’ai dégusté son foie avec des fèves au beurre, et un excellent chianti ». L’effroi est à son comble. Jusque-là, on ne vous apprend rien.

Un trait d’humour qui souligne un besoin de supériorité


Ce qui est intéressant ici, c’est que le choix des 3 ingrédients est tout sauf anodin. En effet, toujours selon la théorie de ce journaliste de Buzzfeed, il est largement possible (voire même fort probable) que Hannibal ait reçu durant son incarcération un traitement composé d’inhibiteurs de monoamine oxydase, ou IMAO. Une sorte d’anti-dépresseur puissant, qui est souvent utilisé dans les cas de forte dépression (logique), de troubles de la personnalité, et également de la maladie de Parkison. Or, il y a une liste d’ingrédients à proscrire lorsque vous êtes sous ce traitement. Tout ce qui contient de la Tyramine à haute dose, et qui pourrait accélérer votre pression sanguine jusqu’à un niveau létal. Soit les viandes, quelques légumes dont les fèves, et certaines boissons alcoolisées comme le vin rouge. Vous voyez où on veut en venir ?

L’expression d’une volonté de contrôle absolu


Basiquement, si Hannibal avait effectivement eu ce repas sous IMAO, il n’y aurait pas survécu. Par là, il annonce clairement qu’il ne prend pas ses médicaments. On vous voit venir : le repas dont il fait référence aurait eu lieu bien avant son incarcération, et donc avant que le Dr Chilton ne le force à prendre les inhibiteurs de monoamine oxydase. C’est vrai. Mais très sincèrement, ce serait aussi sous-estimer l’esprit hautement intelligent du Docteur, et par extension celui de Thomas Harris, qui est l’auteur du bouquin original. Lecter est un manipulateur, qui a passé des années à se cacher à la vue de tous. Il prend un plaisir incommensurable à ne pas être détecté. À garder le contrôle. Il est un prédateur de l’ombre, qui a perdu sa plus grande source de satisfaction le jour où les masques sont tombés. Après 8 ans passés derrière les barreaux, il cherche encore et toujours à affirmer cette supériorité par tous les moyens.

Une anticipation du sort qu’il réserve au Dr Chilton


Dans le cas présent, il veut démontrer que Chilton ne réussira pas à le briser avec ses cocktails de médocs. Cette petite blague tout à fait anodine (et à la hauteur de la connaissance médicale du Docteur Lecter) montre en réalité que Hannibal est loin d’être assommé par les médocs de Chilton, pour la simple et bonne raison qu’il ne les prend pas. Il est donc en pleine possession de ses moyens cérébraux, et préparait déjà le sort qu’il réserverait au Dr Chilton. Un homme qu’il voit comme un incompétent présomptueux en travers de sa route. Un être inférieur que Lecter (bien que ce ne soit pas dit explicitement) fera « disparaitre » lors de vacances en Jamaïque 7 ans plus tard. En témoigne la glaçante lettre de menaces à la fin du Silence des Agneaux. Le genre de détails anodins, qui font de la tétralogie de Thomas Harris un véritable chef-d’œuvre. Sublimé par la complexité d’Hannibal, et la subtilité dont il peut faire preuve. Une subtilité qui est d’ailleurs au centre de la performance de Mads Mikkelsen dans l’excellente série Hannibal, dont la troisième saison s’annonce plus prometteuse que jamais.

Silence of the Lambs - NEWS01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture