Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Si vous n’avez pas encore dévoré la quatrième saison de Vikings, on vous en supplie, faites-le. C’est pour votre bien, d’autant plus qu’on s’apprête à brutalement spoiler tout un tas d’événements marquants de cette quatrième saison que vous feriez mieux de découvrir dans le confort de votre canapé, face à l’une des meilleures séries du moment.

Les serpents ont eu raison de Ragnar. Le grand roi n’est plus, mais son héritage génétique subsiste à travers ses fils. « Je n’ai jamais imaginé la série comme étant celle de Ragnar. C’est Ragnar et ses fils… D’ailleurs Ragnar ne meurt jamais, puisqu’il vit à travers ses fils ». Ces mots viennent de la bouche de Michael Hirst, le créateur de la série qui s’est confié à TV Line. Selon lui, le trépas de Ragnar n’est pas une fin, mais plutôt un début. L’aube d’une nouvelle ère dans laquelle la progéniture du guerrier continue de répandre l’héritage paternel, parfois au détriment d’une certaine unité. Le final de la saison 4 nous aura au moins appris que la relation entre les différents fils s’annonce plus complexe que prévue : « Je pense que c’est évident que le meurtre de Sigurd par Ivar va plonger les frères dans une ère de conflit. Et cette lutte fratricide va se transformer en guerre mondiale ». Voilà qui promet pour la suite.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture