Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Actuellement diffusée dans les salles américaines, la relève de Paranormal Activity rapporte déjà des millions. Unfriended aborde un thème d’actualité qui n’en finit pas de faire parler et à juste titre : le harcèlement virtuel.

À l’inverse des films qui se sont déjà aventurés sur ce terrain, le film a l’originalité de baser entièrement sa réalisation sur une petite trouvaille assez maligne. Bon, on ne va pas se le cacher : un film grand public qui traite le sujet du harcèlement virtuel comporte généralement son lot de stéréotypes et autres ressorts scénaristiques abusifs. On ne va pas se le cacher non plus : le principal intérêt de Unfriended repose sur l’originalité de sa réalisation, qui se base uniquement sur des actions réalisées à travers un écran d’ordinateur. Le film n’est pas sans rappeler le court métrage Noah, cette production amateur qui avait fait sensation il y a quelques années et qui utilisait le même procédé. On pourrait aussi citer le récent Open Windows. Si cette trouvaille de réalisation est inédite dans le monde des productions horrifiques sur grand écran, le synopsis du film semble beaucoup moins l’être.

Petit budget, maxi profit


Unfriended racontera donc l’histoire d’une bande de potes, qui se réunissent sur Skype à l’occasion de l’anniversaire de la mort mystérieuse d’une de leurs amies. L’ambiance joviale s’éteindra rapidement sous le feu d’un invité surprise qui ne parlera sûrement jamais de tout le film, mais qui prendra un malin plaisir à harceler ses convives. Skype, Facebook, Twitter, tous les outils sociaux dans l’air du temps lui serviront à faire perdre la tête à ces adolescents qui risquent de ne plus profiter longtemps de leurs plus belles années. Le reste ? On vous laisse le soin de le découvrir dans la bande-annonce ci-dessous. Produit avec un budget restreint d’un petit million de dollars, le film a déjà rapporté pas moins seize millions de billets verts. Une réussite qui rappelle les succès surprises de Saw ou Paranormal Activity, et qui devraient engendrer autant de suites qu’une portée de chatons. Réalisé par un illustre inconnu nommé Levan Gabriadze, Unfriended devrait sortir le 24 juin prochain dans nos vertes contrées.

Unfriended - NEWS02

Par Sholid le

Plus de lecture