Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Twin Peaks est-elle la meilleure série de tous les temps ? Non, vous répondra le fan invétéré d’X-Files qui noircit ces colonnes virtuelles jour après jour. Mais très franchement, on n’en est pas loin. Véritable mythe inachevé de la télévision américaine, le monument du maître David Lynch posera en mai prochain l’ultime pierre inespérée de son édifice dédié à l’étrange et au bizarre.

Le 21 mai 2017, à 21h, sur Showtime, les fans du monde entier se rassasieront des séquelles du cliffhanger le plus cruel et le plus meurtrier de l’histoire des séries. C’était le 10 juin 1991, et l’effroi s’emparait de millions de téléspectateurs face à ce que l’on retiendra comme un ultime coup de génie. Un épisode final où David Lynch reprit les commandes de son bébé dont il avait délaissé le navire lors d’une saison deux en demi-teinte. La toute dernière demi-heure de Twin Peaks est un véritable double majeur pointé fièrement vers les étoiles. C’est un moment de pure folie télévisuelle qui restera dans l’histoire. Vous savez qu’en général, on se méfie toujours des superlatifs. Mais en ce qui concerne Twin Peaks, chacun d’eux est pesé, mesuré et parfaitement justifié. Le combo Lynch et Mark Frost s’est de nouveau réuni. Ensemble, les deux hommes ont pondu pas moins de 18 épisodes, main dans la main, qui pénètreront dans les entrailles de cette ville isolée, aux paysages fascinants. Un lieu chaleureux, suspendu dans le temps, où le café est chaud et les tartes délicieuses. Chaque habitant cache néanmoins un secret, un mal enfoui parfois au plus profond de l’être. Composée d’un casting véritablement exceptionnel, cette troisième saison est censée être la dernière. Mais comme Lynch le dit lui-même : ne jamais dire jamais.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture