Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Parce qu’on parle quand même de la mise à mort de ce que l’on retiendra probablement comme l’une des toutes meilleures séries de ces dernières années. La sublime adaptation de Hannibal avec Mads Mikkelsen dans le rôle du célèbre tueur s’apprête à prendre fin.

Et c’est certainement l’un des pires trucs qui pouvait arriver au monde du petit écran. On exagère à peine. Le show de Bryan Fuller est une perle d’esthétisme. Une série à la fois subtile, macabre et profondément fascinante, qui explore la facette la plus séduisante du fameux tueur cannibale. Celui même que le monde avait connu et adulé sous les traits de l’inimitable Anthony Hopkins. Et justement, la série a su se doter de cette intelligence qui l’a poussé à ne pas chercher à imiter le maitre, mais plutôt à tracer sa propre voie. Au final, on n’hésitera pas à dire que la production télévisuelle a su s’élever au même niveau que Le Silence des Agneaux. Chose qui est loin d’être une mince affaire, vous en conviendrez. Néanmoins, le succès d’estime et critique n’a jamais été associé au succès commercial, qui régit (hélas) absolument tout dans cette industrie.

Un rachat par la concurrence ?


Il faut dire que l’épée de Damoclès lorgne sur la tête d’Hannibal depuis le tout premier épisode de la première saison, qui enchaine depuis les audiences décevantes sur la chaine NBC. C’est d’ailleurs ce qui aura fini par avoir la peau du docteur Lecter, comme l’explique un communiqué de la chaine : « Nous sommes incroyablement fiers des trois saisons d’Hannibal. Bryan, son équipe de scénaristes, ses producteurs ainsi que nos incroyables acteurs ont donné vie à une palette visuelle jamais vue à la télévision. Publique comme privée. Nous remercions Gaumont et tous les gens ayant participé au show pour leurs efforts incessants ayant permis à Hannibal de devenir une expérience incroyable pour des spectateurs aux quatre coins du globe ». De son côté, le showrunner de la série a tenu à rester bon joueur : « NBC nous a permis de bâtir une série télé qu’aucune autre chaîne n’aurait osé valider, et lui a permis d’être diffusée pendant trois saisons ».

Une pétition pour annuler la décision


Tous les espoirs ne sont néanmoins pas perdus. Une fois de plus, il reste entièrement possible qu’une autre chaine (ou plateforme de VOD) rachète le projet, comme ce fut le cas pour les séries Community, The Killing ou bien Arrested Development. On pense par exemple à Netflix, qui aurait clairement une carte à jouer. Il faut néanmoins reconnaitre que le maintient du niveau de qualité de la série a un cout, et que c’est probablement le facteur risque qui a forcé la chaîne NBC à baisser les bras. Si vous voulez donner de votre voix, sachez néanmoins qu’une pétition circule sur le net pour faire revenir la série chez la concurrence. Parce que ne nous mentons pas, tout ce que l’on attend de Hannibal, c’est qu’il remette le couvert.

Hannibal - NEWS04

Par Fox Mulder le

Plus de lecture