Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est encore une histoire de thunes. Comme toujours, au final. C’est avec une tristesse non dissimulée que l’on vous transmet aujourd’hui une sale nouvelle : Sony (qui détient les droits de Spider-Man) et Disney (nouvelle maison mère de Marvel) n’ont pas réussi à s’entendre sur les droits pour les prochains films Spider-Man.

L’information nous vient du site Deadline, qui assure que Kevin Feige (boss de Marvel Studios) ne produira plus de films Spider-Man, à la suite d’un accord de cofinancement qui n’aurait pas abouti. En conséquence directe, l’homme-araignée campé par Tom Holland ne fera (jusqu’à nouvel ordre) plus partie de l’univers connecté de Marvel. En clair, vous ne le verra plus interagir avec aucun autre membre de la team des Avengers, dont il était devenu un membre capital depuis Civil War, jusqu’au magnifique Endgame. C’est d’autant plus triste que Far From Home vient tout juste de franchir la barre des 1,1 milliard de dollars, faisant de Far From Home le film le plus rentable de Sony Pictures devant Skyfall… C’est peut-être ce qui a donné des ailes à Sony pour reprendre leur indépendance.

Pour le moment, deux films Spider-Man avec Tom Holland sont toujours dans les cartons, tous les deux réalisés par Jon Watts. Et si Spider-Man repasse vraiment du côté de Sony à 100%, il se pourrait bien qu’on le retrouve dans un film aux côtés de Venom, aka Eddie Brock. Du côté de Marvel, l’arrivée des X-Men et de Deadpool laisse aussi un gros chantier pour la Phase 5 du MCU… Concrètement, fort de la popularité retrouvée de Spider-Man au cinéma, Sony serait sur le point de la jouer solo de nouveau. Maintenant qu’elle a repris du poil de la bête, les studios de Sony ne seraient pas forcément aussi enclins à partager leur plus grosse franchise. Sony aurait proposé de garder l’arrangement actuel, pour lequel Marvel touche 5% dès le premier dollar engrangé, chose que Disney aurait refusé. En clair, des négociations, encore et encore. Le seul espoir nous vient du site Variety, qui avance que le deal ne serait pas totalement mort. Une fenêtre (mince) reste pour le moment entre-ouverte. Il n’y a plus qu’à croiser les doigts très fort.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture