Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Tapie dans l’ombre, la figure longiligne du Slenderman guette. Sous traits humanoïdes, il est le mal incarné. Le hoax, la légende urbaine sortie des méandres les plus reculés d’internet, qui traque les enfants perdus dans le monde de Morphée, transformant leurs rêves en d’horribles cauchemars.

On dit toujours que le mal a un visage. Le Slenderman n’en a pas. Il est l’incarnation de l’horreur dépersonnifiée, dont la simple présence suinte la douleur, et réveille les pires facettes de la nature humaine. Créé de la main d’un internaute en 2009, le personnage fascine. Il n’appartient à personne, et continue son ascension morbide, loin de l’influence de son créateur Eric Knudsen, du forum Something Awful. Il y a quelque temps, la rumeur le plaçait même comme sujet principal de la prochaine saison d’American Horror Story. Une affirmation complètement fausse, qui avait d’ailleurs été démentie le jour même. Quoi qu’il en soit, le plus célèbre des Creepypasta perdure. Au centre de plusieurs jeux vidéos, il a également été l’inspiration d’un triste fait divers. Le premier juin 2014, deux fillettes de 12 ans venues du Wisconsin prétextent une partie de cache-cache avec un camarade de classe. Après l’avoir entrainé dans les toilettes, elles le poignardent 19 fois au nom du Slenderman. Selon elles, la créature les avait menacées de s’en prendre à leurs familles. C’est justement ce tragique événement qui a inspiré un documentaire de la chaine HBO. Réalisé par Taylor Brodsky, il retrace le funeste parcours de cette créature venue des entrailles du virtuel, mais dont les actions n’en finissent plus d’affecter notre réalité. Beware the Slenderman.

Slenderman HBO 01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture