Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a certains monologues qui ont su rester cultes dans l’histoire du cinéma. Celui de Pulp Fiction, délivré par un Samuel L Jackson au sommet, en fait résolument parti. Près de 20 ans plus tard, l’acteur montre qu’il a encore de beaux reste de sa performance en Jules Winnfield.

C’est sur le fauteuil du show britannique de Graham Norton que l’acteur s’est prêté à un exercice périlleux : celui de réciter son monologue biblique du verset 10 de Ezéchiel, en fixant la caméra droit dans les yeux. Un passage culte du film de Tarantino, que l’acteur de 66 ans a su retransmettre avec une grande justesse. À titre de comparaison, on vous a mis la vidéo d’aujourd’hui aux côtés de l’originale. Et c’est assez respectable. Pour rappel, le texte disait :

« La marche des vertueux est semée d’obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin surgir l’œuvre du malin. Béni soit-il l’homme de bonne volonté qui au nom de la charité se fait le berger des faibles qu’il guide dans la vallée d’ombre de la mort et des larmes, car il est le gardien de son frère et la providence des enfants égarés. J’abattrai alors le bras d’une terrible colère, d’une vengeance furieuse et effrayante sur les hordes impies qui pourchassent et réduisent à néant les brebis de Dieu. Et tu connaîtras pourquoi mon nom est l’éternel quand sur toi s’abattra la vengeance du tout puissant. »

Par La Redaction le

Plus de lecture