Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

La cité des anges est en effervescence. Alors qu’il travaille dans l’ombre des stars depuis toujours, Ray Donovan prend de plus en plus de risques. Il s’expose, monte en pression, et devient incontrôlable. Pour lui, la vengeance est un plat qui se déguste à peine sorti du four.

Ray Donovan est usé, fatigué. Il est au bout du rouleau, prêt à craquer, à basculer du mauvais côté du canon. Son téléphone n’en finit plus de sonner. À l’autre bout du fil, une énième étoile du cinéma s’est encore fourrée dans une merde noire. Une histoire de drogue, un gros dérapage, deux travailleuses du sexe retrouvées sans vie dans le lit conjugal, et c’est Ray qui nettoie le bordel. Mais aujourd’hui, le personnage joué par Liev Schreiber est dépassé. Sa femme ne comprend plus, et le reste de sa famille se fait irrémédiablement attirer dans le vortex de destruction laissé dans le sillage de Ray. Un anti-héros par excellence, au self-control légendaire. Daryll et Bunchy, ses deux frères, se sont embarqués dans une sale affaire. Sa fille ne veut plus lui adresser un traître mot depuis que son paternel ait refait le portrait d’un professeur un peu trop zélé. Et que dire de son père ? Un éternel arnaqueur, vieux criminel endurci coincé dans les années 70 joué par l’excellent Jon Voight. La source de tous les maux, à écouter Ray. La situation est hors de contrôle, et tout semble échapper au très calculateur cleaner. Vous l’aurez deviné, la reprise de Ray Donovan le 26 juin prochain ne se fera pas sans dommage collatéraux. En voici un premier trailer :

Ray S4 T1 02

Par Fox Mulder le

Plus de lecture