Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Pour beaucoup d’acteurs du petit écran, c’est déjà un énorme accomplissement. Une distinction qui souligne l’immense travail de Rami Malek dans la série Mr Robot. À 35 ans, l’interprète d’Elliot Alderson vient d’empocher son premier Emmy Award.

Du côté de l’industrie comme du public, plus personne ne peut ignorer le talent magnétique de Rami Malek, dont la carrière vient incontestablement de prendre un nouveau tournant. Alors qu’il jouera l’année prochaine dans un remake du film Papillon, l’acteur d’origine égyptienne impressionne dans son rôle de hacker empoisonné de l’intérieur, et mentalement à la dérive. La performance n’est pas vaine, puisque Malek s’est tout de même payé le luxe de battre des types de la trempe de Bob Odenkirk dans Better Call Saul, l’excellent Liev Schreiber pour son rôle dans Ray Donovan, Matthew Rhys (l’espion infiltré de The Americans), Kyle Chandler (Bloodline) et surtout Kevin Spacey aka Frank Underwood dans House of Cards. Vous pouvez retrouver le palmarès complet des Emmy 2016 au bout de ce lien. Une distinction qui coïncide parfaitement avec la diffusion de la série sur France 2. Le speech halluciné de Malek ne manque d’ailleurs pas d’humour, et s’ouvre sur un : « Please tell me you’re seeing this too ! », avant d’évoquer l’amour qu’il porte pour le personnage d’Elliot. Respect.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture