Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Difficile de ne pas attendre le prochain Tarantino. Un énième western multi-référencé diront les plus blasés. The Hateful Eight, c’est aussi (et surtout) un casting d’exception, et un hommage du 21e siècle à l’art du western sous la neige façon Day of the Outlaw et The Gold Rush.

Des six coups, des fusils Winchester, des ponchos et un épais manteau blanc : inutile de vous faire la peinture de The Hateful Eight, qui nous plonge dans une Amérique post-guerre de Sécession. On y suivra un groupe de huit voyageurs, reclus dans un refuge de montagne, et piégé par une terrible tempête. Connaissant le réalisateur, vous vous doutez que ce sera bien plus compliqué que ça. Probablement un bon prétexte pour revenir à l’art du semi-huis clos, dans lequel s’affrontent des personnalités explosives et armées jusqu’aux dents façon Reservoir Dogs. Compte tenu du climat glacial du film, vous ne serez pas surpris de voir The Hateful Eight débarquer au beau milieu de l’hiver. Le 25 décembre plus précisément, dans quelques salles américaines. Ensuite, le film débarquera le 8 janvier 2016 dans tous le pays. Et il faudra probablement compter sur une date très rapprochée de cette dernière pour la distribution française du film.

Une décision stratégique


Une bien belle manière de commencer votre année 2016 sur le plan cinématographique, vous en conviendrez. Néanmoins, cette décision ne reflète pas seulement la volonté de s’acclimater avec l’air congelé d’un mois de janvier. Un peu comme l’avait fait la boite de prod de Django Unchained en 2012, l’idée est de sortir le film en 2015 afin de le rendre éligible à la cérémonie des Oscars du mois de février. Django était d’ailleurs lui-même sorti un 25 décembre. Résultat des courses : 5 nominations et deux statuettes flambantes neuves à poser sur la cheminée. La première était pour Christoph Waltz avec son meilleur second rôle. L’autre était pour Tarantino lui-même, et récompensait le meilleur scénario original. Espérons que cette nouvelle date de sortie porte chance au prochain film du cinéaste. C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite.

The Hateful Eight - NEWS01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture