Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est l’un des easter-eggs les plus connus de l’histoire du cinéma. Que venait faire le logo d’un film Batman vs Superman, dans les rues du New York apocalyptique de Je suis une Légende, pourtant sortie en 2007 ? Près de 7 ans plus tard, le réalisateur Francis Lawrence lève le voile.

C’est lors d’une interview avec le site Collider, à l’occasion de la sortie du nouveau film Hunger Game que le réalisateur s’est expliqué sur cette coïncidence qui avait fait couler beaucoup d’encre. Lors d’une scène du film, Will Smith rentre chez lui sous fond de soleil couchant. Sur une des façades d’un building new-yorkais apparait le logo du futur film de Zac Snyder, qui ne sortira pas avant le 23 mars 2016. Pure coïncidence ? Fantasme caché du réalisateur ? Premier teaser caché de Batman vs Superman : Dawn of Justice ? Non, non, et non. Un seul nom à retenir : Akiva Goldsman, alors producteur et scénariste du film.

Clin d’œil à un projet avorté


Avika Goldsman, c’est aussi celui à qui l’on devait le script de Batman Foverer (mais aussi du bien moins glorieux Batman & Robin). Peu avant la production de Je suis une Légende, le scénariste s’était plongé dans l’écriture d’un scénario qui sacrerait la rencontre sur grand écran des deux supers-héros phares de DC Comics. Batman vs Superman était né. Hélas, la Warner prit la décision de refuser le projet, au profit d’une trilogie Batman avec un certain Christopher Nolan. Désormais avorté, Lawrence et Goldsman décidèrent d’inclure le logo du film dans leur nouvelle production. Un petit clin d’œil qu’ils pouvaient se permettre, puisque les droits appartenaient à la Warner. On vous laisse revoir la fameuse scène, juste en dessous :

Batman Superman - NEWS02

Crédit image, Matt Ferguson. Retrouvez toutes les créations de ce grand artiste sur son site web.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture