Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’était il y a quelques années. Hayao Miyazaki annonçait au monde des médias sa retraite, après de longues années de bons et loyaux services au sein des légendaires studios Ghibli, dont il est le co-fondateur. Dans son sillage, il laisse quelques-uns des plus grands chefs-d’œuvre de l’animé.

Princesse Mononoké, Le château dans le ciel, Le vent se lève ou encore Le voyage de Chihiro. On ne compte plus les succès du dessinateur de 74 ans. Si bien que l’annonce de sa retraite a fait l’effet d’une petite bombe dans le monde de l’animation, malgré le fait que ce soit à peu près la troisième fois qu’il nous fasse le coup. Hayao Miyazaki n’en a pas fini avec le monde de l’animation. Il fait partie de ces gens qui produiront jusqu’à leur dernier souffle, comme il le confiait à Variety : « Je travaillerai jusqu’à ma mort. J’ai pris ma retraite en ce qui concerne les longs métrages, mais pas l’animation au sens plus large. J’ai envie de continuer à faire des films qui plaisent aux gens, mais je continue à penser que ça n’a pas de sens, à moins que je ne leur propose des travaux qu’ils ne peuvent voir nulle part ailleurs ». À défaut de bosser sur un vrai long-métrage, Miyazaki s’apprête à offrir au monde une nouvelle production baptisé Boro. Cette dernière n’est autre que l’adaptation de l’histoire Kemushi no Boro, qui narre le périple d’une petite chenille. « Je me consacre ces temps-ci à un projet de dessin animé sur une toute petite chenille, qui vit sur une feuille. Une si petite chenille qu’une simple pichenette pourrait lui ôter la vie ». Boro est également une petite révolution pour Miyazaki, puisqu’il sera issu d’un travail d’animation numérique, et non d’une œuvre dessinée comme le reste de sa filmographie. Pour la petite histoire, le maître se penche sur cette histoire de Boro depuis les années 90, sans ne jamais avoir achevé le projet. Il pourrait bien d’ailleurs y consacrer les trois prochaines années de sa vie, pour une diffusion actuellement exclusivement réservée au musée Ghibli à Tokyo. EDIT: On apprend aujourd’hui que Boro ne sera pas seulement un court-métrage de 12 minutes, mais également un long-métrage ! Selon AnimeNewsNetwork, il prévoit de terminer son film en 2019, pour une sortie l’année d’après.

Ghibli - NEWS01

Par Yox le

Plus de lecture