Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Psychologiquement éprouvante, la première saison de Mindhunter tient sa promesse d’une plongée dans les méandres troublés des tueurs en séries. Une thématique récurrente de la filmographie de David fincher, qui signe avec la série un de ses projets les plus ambitieux.

Et pour cause, le cinéaste à qui l’ont doit Seven, Zodiac et Gone Girl aimerait faire durer sa nouvelle production sur près de 5 saisons. Soit le temps nécessaire, selon lui, pour rendre juste à la richesse pléthorique du bouquin original, dans lequel l’un des pionniers des sciences du comportement au FBI (l’homme qui a inspiré Holden) s’étale sur ses longues et nombreuses conversations avec des tueurs notoires. C’est l’acteur Holt McCallany qui a fait partager la nouvelle via Screenrant. Selon lui : « Vous savez, je suis souvent dans des petits rôles, des personnages de soutiens, très annexes. Donc c’était vraiment quelque chose de gros pour moi d’être invité par David sur l’un de ses rôles principaux. Parce que je crois en son talent, et que je sais qu’il veut faire cinq ans de cette série. Cinq saisons avec ces personnages, donc je suis optimiste, bien que je ne prenne jamais rien comme acquis ». Pour Holden et Tench, la reconnaissance de leurs pairs est encore un long chemin, qui sera très certainement semé de douloureuses remises en question, de conversations psychologiquement usantes, et d’une plongée sans concession des les esprits les plus tordus de notre civilisation.

On s’étale copieusement sur la passionnante première saison de Mindhunter dans le premier numéro de S!CK, à paraître début janvier. N’hésitez pas à soutenir un magazine indépendant et sans pub en vous pré-abonnant dès maintenant.
RECEVOIR CHEZ MOI / VOIR DES EXTRAITS

Par Fox Mulder le

Plus de lecture