Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Mathieu Kassovitz est prêt pour réaliser La Haine 2

A la lueur des évenements de Charlie Hebdo

Il avait longuement hésité avant de changer d’avis ce matin. 20 ans après la sortie de La Haine, Mathieu Kassovitz se dit prêt à en réaliser la suite, à la lumière des événements tragiques qui viennent de marquer le pays.

« Je vais arrêter le cinéma, parce que je ne pourrais jamais faire mieux que La Haine ». Voilà ce que déclarait le réalisateur en novembre dernier, dans un entretien avec Première. Difficile en effet de revenir d’un tel classique du cinéma français, qui a marqué des générations entières. Sortie en 1995, La Haine avec Vincent Cassel tapait en plein dans le mille. Un portait brutal et réaliste d’une jeunesse en perdition, consumée par la violence, les divisions et l’incompréhension. Une œuvre qui reste tristement d’actualité, plus particulièrement à la lumière des événements noirs qui ont débutés le 7 janvier, au cœur de la rédaction de Charlie Hebdo. Un constat qui n’a pas échappé à la journaliste Léa Salamé sur France Inter, qui avait à son micro le réalisateur plus tôt dans la journée.

C’est le moment de réaliser la Haine 2


À la question : « Ce n’est pas le moment de faire La Haine 2, là ? », Kassovitz répond sobrement « Si ». La conclusion d’un échange où le réalisateur visiblement meurtri revient sur la liberté d’expression, le terrorisme, la crainte de l’autre, et les divisions sociale. Soit une bonne partie de la thématique de La Haine, dont la suite est officiellement en marche. Il y a quelque temps, le réalisateur doutait fortement de la pertinence d’une suite à son film culte, peut-être aussi dans la peur de n’exister que dans l’ombre colossale du classique qu’il avait engendré 20 ans plus tôt. « Est-ce que j’ai envie d’y aller à une époque où marquer les esprits est plus compliqué ? Je crains que le film ait moins d’impact dans un monde où tout remplace tout à toute vitesse. […] La Haine 2 serait très violent et je ne sais pas si le milieu est prêt à l’accepter”. Une chose est sure, le défi du film est à la hauteur de l’ambition sociale qu’il sert.

La Haine - NEWS01

Crédit image, abraibarnabas. On vous encourage vivement à faire un tour sur sa page perso pour plus d’illustrations.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture