Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Marvin a beau n’être qu’un personnage mineur de Pulp Fiction, il occupe un rôle capital dans le classique de Tarantino. C’est lui qui scelle malgré lui le lien entre Vince Vega et Jules Winnfield, lorsque le contenu de son crâne explose de manière inopinée à l’arrière d’une Chevelle Malibu de 1964.

« I shot Marvin in the face ! », lance alors Travolta d’un air désemparé. La réplique est culte au possible, et déclenche un pétage de plombs mémorable signé Sam Jackson. C’est à la fois l’une des scènes les plus inattendues, les plus outrageuses, mais aussi les plus drôles du film. Néanmoins, cette dernière n’était pas supposée se dérouler de la sorte. Dans plusieurs interview, l’acteur Phil LaMarr a révélé que le script avait été changé à la dernière minute. À l’origine, Marvin aurait dû se prendre une balle accidentelle dans la gorge. À l’agonie sur la banquette arrière, il était alors prévu que le duo entre dans une panique monstre, jusqu’à ce que Vincent finisse le job, en l’achevant d’une balle dans le front. Néanmoins, sur le plateau, Travolta fit une remarque à Tarantino : « Il faut vraiment que je le bute comme ça ? L’audience va me détester ! ». Après discussions, Tarantino a finalement décidé qu’une balle directe dans la tête aurait plus d’impact. La scène perdrait en cynisme, et gagnerait en spontanéité. Un choix que l’on ne regrette pas, tant la scène est devenue culte :

Pulp Marvin 03

Pulp Marvin 01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture