Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Le triomphe est presque total. Encensé par la critique, auréolé par l’industrie, le succès de Mad Max Fury Road est désormais indéniable. Lors de la 88ème cérémonie des Oscars, le métrage de George Miller s’en est tiré avec pas moins de 6 Oscars.

Si on est encore loin des 11 récompenses pour 11 nominations du premier film le Seigneur des Anneaux, Mad Max s’en tire tout de même largement avec les honneurs. Meilleur montage, meilleurs décors, meilleur mixage son, meilleurs costumes, meilleur maquillage et meilleur montage son. Le triomphe est donc largement technique, et dénote de l’énorme travail engagé par les équipes de George Miller. Du haut de ses 70 ans, le cinéaste a mis une énorme claque à tout un genre, souvent méprisé. En sublimant ses codes, jusque dans ses travers, Miller a accouché d’une ode à l’action par excellence. Dans son expression la plus simple, la plus dépouillée, et la plus grandiose. Les mauvaises langues diront que les prix les plus prestigieux lui sont passés sous le nez, comme meilleur film ou meilleur réalisateur. Mais ce serait oublier que le métrage reste le plus récompensé de la soirée (dont vous pouvez découvrir le palmarès complet au bout de ce lien). Et c’est largement mérité. What a lovely day !

Par Fox Mulder le

Plus de lecture