Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Ce n’est pas la première fois que Samuel L. Jackson parle de revenir dans Star Wars. L’interprète de Jules Winnfield et Nick Fury meurt d’envie de retrouver son personnage de Mace Windu, le grand maître Jedi trahi, découpé et brutalement défenestré dans la prélogie de George Lucas.

D’entrée de jeu, vous voyez venir le problème : à l’heure où on écrit ces lignes, le fameux Jedi au sabre violet est mort, et il n’a sur le papier aucune raison de revenir. Le moment où il se fait trancher la main reste d’ailleurs l’un des passages clés de La Revanche des Sith. Sa mort incarne l’instant précis du basculement d’Anakin du côté obscur, la chute de la République Galactique, et le début du règne de Palpatine. Et si l’intrigue des films semble (jusqu’ici) avoir considéré le trépas de ce cher Windu comme définitif, Samuel L. Jackson est persuadé du contraire. Pour lui, il est totalement possible, voir même probable que Windu ait survécu. Au micro du Late Show de Stephen Colbert, il affirme qu’il y a : « une longue lignée de Jedis à qui il manquait une main, qui ont des sabres lasers, et qui s’en sont très bien tiré. Les Jedis peuvent tomber de hauteurs incroyables, sans mourir. Comme les chats ». À sa décharge, Windu était effectivement l’un des Jedis les plus puissants et respectés. Mais le faire revenir est-il vraiment une bonne idée ? En ce qui concerne la prélogie, Windu a brillamment servi son propos. De sa première apparition à son trépas spectaculaire, il a su marquer l’audience. À première vue, un come-back un peu forcé et purement fan-service ne serait pas forcément la meilleure des idées. D’un autre côté, ressusciter le vénérable Windu en vengeur ultra-badass a aussi son charme… En attendant, si vous voulez voir un peu plus de ce bon Mace Windu, sachez qu’une série de comics écrits par Matt Owens est sortie en 2017.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture