Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a clairement des choses que l’on ne pourra pas enlever à la première saison de Luke Cage. L’excellence de son casting, sa soundtrack magistrale, sa réalisation léchée ou encore l’idée de rapprocher à la télévision les univers du comics de superhéros et du hip-hop.

Sur le plan symbolique et idéologique, Luke Cage a tout juste. L’image du superhéros malgré lui est superbement portée par l’acteur Mike Colter, qui arpente les ruelles sombres d’Harlem avec un hoodie criblé de balles. On pourrait aussi revenir sur la force des principaux antagonistes, du charismatique Cottonmouth en passant par le personnage ambivalent de Mariah Dillard, ou encore le mystérieux Shades joué par un Theo Rossi en très grande forme. Bien qu’elle jouisse de nombreuses qualités, la première saison de Luke Cage ne nous a pourtant pas entièrement convaincue. Le rythme est parfois lent, certains dialogues superflus, et l’écriture inégale. On pense au personnage de Willis Stryker, dont le background caricatural ne rend pas vraiment justice au talent de l’acteur Eric LaRay Harvey. Néanmoins, la série a réussi à poser une atmosphère. Une aura qui donne envie d’en voir plus. Dans sa volonté d’établir les bases d’un élément fondateur de la future série Defenders (qui rassemblera les héros de séries Marvel sur Netflix au sein d’une seule intrigue) Luke Cage est un succès. De sa rencontre avec Iron Fist (dont la première saison débarquera en mars prochain) naîtra l’agence des Héros à Louer, une collaboration que l’on a hâte de découvrir à l’écran. Voilà peut-être l’un des enjeux de cette deuxième saison de Luke Cage, qui vient officiellement d’être commandée par Netflix. Une bonne nouvelle, bien qu’il faille être patient. Entre Jessica Jones, Daredevil, Iron Fist, Punisher et Defenders, le planning est déjà surchargé.

luke-cage-s2-01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture