Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Depuis sa réplique assassine en conclusion de la première bande-annonce de Suicide Squad, tout le monde n’a plus que le nom de Jared Leto à la bouche. L’acteur/chanteur vu dans Fight Club et Requiem for a Dream n’est pourtant pas la seule personne à prendre les traits du Joker cette année.

Il y aura aussi celui de la série Gotham, dont la nouvelle saison (prévue pour le 21 septembre prochain) promet une ascension fulgurante de tous les super-vilains iconiques de l’univers Batman : le Pingouin, l’Homme-Mystère, Victor Zsasz, Poison Ivy et bien sur, l’incontournable Joker. Si vous ne voulez pas connaitre son identité, on vous somme bien entendu d’arrêter votre lecture ici, et de passer directement à la bande-annonce ci-dessous. Bien moins punk que la version de Jared Leto, le clown sadique de Gotham sera campé par un acteur des plus talentueux, qui fait véritablement partie des meilleurs de sa génération : Cameron Monaghan. Un garçon que vous avez peut-être vu dans Malcolm, ou bien dans son rôle de Ian dans l’excellente version américaine de la série Shameless. Son personnage faisait d’ailleurs une apparition remarquée dans la première saison de Gotham, qui avait fait se poser pas mal de questions au petit monde d’internet.

Une réécriture qui dévoile les origines du personnage


Il s’agissait du jeune Jerome, dont la mère avait été retrouvée morte dans un cirque dans lequel officiait la famille des Graysons, des trapézistes hors pair dont le descendant (Dick) deviendra un des Robin. Jerome menait un véritable double jeu, et avait presque réussi à duper l’inspecteur Gordon. C’est Bruno Heller, créateur de la série qui a confirmé qu’il s’agissait bien de celui que le monde connaitrait un jour sous le nom du Joker. Un parti pris très intéressant, puisque dans la mythologie de Batman, les origines du Joker ont toujours été floues, et contradictoires. En bon comédien, le clown utilisait tous les éléments de son entourage pour se manufacturer un passé créé de toute pièce. À tel point qu’à ce jour, il n’existe aucune version officielle sur le passé du Joker, ni même sur son identité. En montrant les origines du vilain iconique, la série risque bien de dynamiter une partie de ce qui faisait l’attrait et la fascination du personnage : le mystère. Un véritable risque, mais c’est après tout la thématique maitresse de Gotham. L’histoire, avant l’histoire. EDIT : Une nouvelle bande-annonce de la nouvelle saison vient d’être dévoilée. Et c’est assez prometteur.

Gotham - NEWS10

Source image entête.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture