Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il y a Johnny Depp et Tim Burton, Brad Pitt avec David Fincher, Samuel L. Jackson pour Tarantino, et Leonardo DiCaprio aux côtés de Martin Scorsese. C’est comme ça. Depuis le Gangs of New York de 2002, les deux hommes sont devenus inséparables. Et la bromance n’est pas prête de se terminer.

Après Le Loup de Wall Street, Aviator ou encore Shutter Island, le duo DiCaprio / Scorsese s’apprête une nouvelle fois à mettre le couvert. Une excellente nouvelle, qui nous autorise d’emblée à s’emballer à propos de ce nouveau projet baptisé The Devil In The White City : Murder, Magic And Madness At The Fair That Changed America. Derrière ce titre à rallonge se cache l’adaptation prometteuse du bouquin de Erik Larson, qui narre les méfaits de celui que beaucoup surnomme « le Hannibal Lecter du 19e siècle ». Vous l’aurez compris, DiCaprio s’apprête à rentrer dans la peau d’un célèbre meurtrier de masse, qui avait terrorisé tous les foyers de Chicago à son époque. Une première dans sa carrière. Il s’agit du Dr Henry Howard Holmes, et son palmarès est à véritablement vous glacer le sang. Non content d’avoir tué une estimation de 200 personnes durant l’expo universelle de 1893, l’homme était aussi réputé pour avoir ouvert un établissement, le World’s Fair Hotel, dans lequel il piégeait ses victimes avant de les torturer, de les enfermer dans une chambre à gaz avant de les disséquer pour revendre leurs os. Un charmant jeune homme, vous en conviendrez. Entre ça, son rôle dans Crowded Room où il campera 24 personnalité différentes, et sa prestation totalement folle dans The Revenant, DiCaprio a plus que jamais la statuette dorée en ligne de mire.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture