Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Qu’on se le dise, The Leftovers n’a pas été la déferlante attendue par HBO. Cela n’enlève rien au fait que la série de Damon Lindelof (l’un des créateurs de Lost) soit jonchée de qualités. Un drame fantastique post-Rapture embrumé par un épais mystère, qui ne vit que dans l’attente de vous retourner le cerveau.

Comme le reste du monde, la petite ville de Mapleton vient de subir un terrible choc. Du jour au lendemain, d’une seconde à l’autre, 2% de sa population vient de disparaitre, brutalement effacée de la surface de la Terre. Dans le chaos ambiant, le shérif Kevin Garvey ne sait plus où donner de la tête, et perd petit à petit le peu de santé d’esprit qui lui restait. Sa femme l’a quitté pour une secte, les Guilty Remnant, dont l’activité se résume à faire vœux de silence complet, suivre les gens dans la rue, se consumer de l’intérieur en enchainant clope sur clope, et s’habiller en blanc immaculé. Bien qu’on puisse lui reprocher beaucoup de choses, la série dépeint avec un effroyable réalisme la fragilité de notre monde civilisé, qui chute progressivement après avoir reçu un grain de sable dans sa machine jadis parfaitement bien huilée. Cette deuxième saison prendra la direction du Jarden of Eden, une ville au Texas célèbre pour être la seule à ne pas avoir eu de disparu. Les élus, comme ils se surnomment eux-mêmes, seront bien entendu loin d’être blanc comme neige. Si votre curiosité a été attisée, sachez que la série reviendra le 4 octobre prochain, toujours chez HBO.

The Leftovers - NEWS04

Par Fox Mulder le

Plus de lecture