Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Don Diego de la Vega au pays de Mad Max. Voilà une carte postale que personne n’avait vu venir. Après tout, l’ère post-apocalyptique est plus que jamais dans l’air du temps. Vous pouvez remercier George Miller pour ça. Toutes ces conneries de Zorro et de fin du monde, c’est de sa faute à lui.

Si Mad Max Fury Road s’était contenté d’être une vaste daube, tout le monde serait passé à autre chose, et le reboot de Zorro aurait peut-être eu une chance de jouir d’un cadre un peu plus en accord avec les racines historiques du vengeur masqué de Johnston McCulley. Alors que Zorro s’apprête à fêter son centenaire d’ici quelques années (le héros est né en 1919), la culture-pop ne semble pas décidée à laisser partir son justicier vêtu de noir, qui signe à la pointe de l’épée un Z. La dernière fois qu’on l’avait vu au cinéma remonte à 2005, sous les traits d’un certain Antonio Banderas. Aujourd’hui c’est Antonio Gennari, à la tête du studio Lantica, qui veut donner vie à sa vision (très) personnelle des aventures du héros masqué. Selon lui : « Chaque génération possède son propre Zorro, et nous sommes fiers de pouvoir en présenter un nouveau à la dernière génération ». Ma foi, avec le bon réalisateur et le bon casting, on pourrait bien se retrouver face à un projet qui tient la route. On pourrait également être face à une énorme blague, qui non seulement chie allègrement sur l’histoire originale, mais de surcroit singe les productions post-apo comme La Route ou encore Road Warrior. Seul le temps nous le dira.

Zorro - NEWS05

Par Fox Mulder le

Plus de lecture