Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

À l’approche du 1er mai, nous venons de réaliser qu’il n’y avait pas uniquement la fête du travail pour nous réjouir. En effet, il y aura également la sortie de l’attendu Stoker. Une attente motivée par de multiples raisons, dont nous allons vous en détailler certaines.

Déjà, le casting est affriolant. Commençons par la plus jolie rousse d’Hollywood Nicole Kidman, qui se confirme dans les rôles de mères de famille après le mitigée Effraction de Joël Schumacher. On continue avec l’Australie en la personne de Mia Wasikowska. Après Alice au Pays des Merveilles ou Des hommes sans loi, la jeune australienne commence à devenir incontournable dans le paysage cinématographique. Nous devrions également découvrir un personnage troublant sous les traits de Matthew Goode, qui en plus d’avoir joué pour plusieurs séries, avait également participé à Match Point de Woody Allen par exemple.

Deuxième excellente raison de se réjouir: son synopsis. Une adolescente,  meurtrie par la disparition violente de son père dans un accident de voiture, découvre l’existence d’un oncle qui emménage au sein du foyer endeuillé. L’attraction inexplicable que celui-ci provoquera sur la jeune fille, ainsi que la relation troublante entre lui et sa mère, créera un malaise sombre et menaçant.

Nous devrions aussi retrouver les influences du réalisateur sud-coréen Park Chan-wook, qui s’était déjà illustré en nous proposant le thriller réussi Old Boy. Pour vous faire patienter, nous vous proposons sa bande annonce inquiétante ci-dessous.

Par gianni77 le

Plus de lecture