Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

À l’origine, il y avait un film. Et pas n’importe lequel. Nous étions en 2006, et Shane Meadows venait de poser les bases de This is England. Un long-métrage multi-récompensé, qui suivait un groupe de jeunes skinheads en 1983, tentant de joindre les deux bouts dans l’Angleterre de Thatcher.

Woody, Lol et Shaun n’étaient pas de mauvaises personnes. À la base, ils étaient plus skinhead par esprit d’appartenance à un clan que par véritable conviction. Amoureux de la musique reggae et de la culture ska. Alors que le cinéma (American History X en première ligne) n’avait retenu des skinheads que les dérives, le réalisateur de This is England innovait en soulignant les racines pacifiques de ce style de vie, qui a progressivement dérivé vers des messages de violence, de racisme et d’extrémisme. Une profonde cassure, dont le personnage de Shaun est l’allégorie. Un enfant de 12 ans, tiraillé entre le caractère cool et pacifique de Woody, et les multiples incitations à la haine de Combo, un raciste endurci campé par le magnifique Stephen Graham (Snatch, Boardwalk Empire…). Depuis, le film s’était ensuite exporté en plusieurs mini-séries sur Channel 4 (la maison de Skins, Shameless et Misfits), toutes deux d’excellente qualité.

Une percée dans les années 90


Toujours sous l’impulsion de Shane Meadows, This is England 86 et This is England 88 ne sont que la continuité du travail original du cinéaste sur petit écran. Faisant de ces deux mini-séries deux des meilleures productions que la télévision anglaise ait à offrir. Et dieu sait si la concurrence est rude. C’est donc tout naturellement que l’on attendait le troisième et (normalement) dernier chapitre des aventures télévisuelles de la bande, qui se passe désormais dans les années 90. Bien que le ton de cette première bande-annonce soit en apparence moins dur que les saisons précédentes, on y retrouve avec joie la jeune Lol (Vicky McClure), Woody (Joe Gilgun), sans oublier l’excellent Shaun (Thomas Turgoose). On y voit le groupe se faire introduire aux joies des 90’s. L’acid house, voire l’acide tout court. La promesse d’une formidable peinture sociale est une fois de plus au rendez-vous. Jugez plutôt :

This is England - NEWS01

Par Yox le

Plus de lecture