Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est l’un des films les plus attendus de l’année 2015. Jurassic World, c’est avant tout le souvenir ravivé de l’une des trilogies les plus cultes des 90. Prévu pour le 10 juin prochain, ce nouveau métrage fera (vous l’aurez compris) suite aux Jurassic Park de Spielberg.

22 ans après le tragique fiasco du premier parc de John Hammond, la société de biotechnologie InGen est au bord du gouffre. Le rêve de Hammond semble s’éloigner à vue d’œil, et son parc touristique peuplé de dinosaures voué à sombrer dans l’oubli. Il n’est pourtant pas le seul à croire en cette utopie du jurassique. Simon Masrani, PDG de la Masrani Global Corporation a de la suite dans les idées. Plus de deux décennies après les événements du premier Jurassic Park, il s’apprête à ouvrir son nouveau parc sur Isla Nublar, une île perdue au large du Costa Rica. Baptisé Jurassic World, ce sont près de 20 000 visiteurs qui sont attendus chaque jour dans le plus grand parc à thème de l’histoire de l’humanité. Sous la direction du Dr Henry Wu, des dizaines de scientifiques chevronnés ont le privilège d’étudier le comportement des dinosaures, recréés grâce au fameux processus de l’ADN conservé dans l’ambre. Toutes les précautions semblent avoir été prises pour éviter de réitérer les erreurs du passé. Pourtant, un incident va à nouveau éclater.

Un projet d’envergure


150 millions de dollars, c’est le budget de cette superproduction dont Hollywood détient le secret. Les premières images du film ne mentent pas : la claque est bien présente, et les ovipares préhistoriques apparaissent plus vrais que nature (bien qu’il soit difficile de comparer, on vous l’accorde). En tête de casting, l’acteur Chris Pratt, que vous avez pu apprécier dans le très bons Gardiens de la Galaxie. À ses côtés, la belle Bryce Dallas Howard, notre bon vieux Omar Sy, ou encore l’excellent Vincent D’Onofrio (qui joue notamment dans la série Law and Order). Du côté de la réalisation, la surprise est de taille : ce ne sera pas Steven Speilberg, mais Colin Trevorrow. Un jeune réalisateur de 38 ans, illustre inconnu pour beaucoup. Le réalisateur de Jurassic Park 1 et 2 sera de son côté bien présent, en tant que producteur. En attendant plus de matos, on vous laisse découvrir ce premier aperçu vidéo. Vous pouvez également visiter le site web de Simon Masrani, l’heureux propriétaire du flambant neuf Jurassic World. EDIT : La bande-annonce complète est dispo avec 4 jours d’avances, et la version française est dispo juste là.

Jurassic World - NEWS01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture