Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Le Joker de Todd Phillips n’est pas encore sorti en salles, mais il est déjà entré dans l’histoire. Après avoir reçu de nombreuses ovations lors de ses avant-premières, le film vient de réaliser une chose que l’on ne pouvait même pas imaginer il y a encore quelques mois : il a raflé le Lion d’Or, qui est tout simplement la récompense la plus prestigieuse du festival de Venise dédié au septième art.

Ce qui rend l’attribution de ce titre d’autant plus surprenante, c’est surtout que La Mostra n’est pas forcément habituée aux blockbusters, encore moins au genre super-héroïque. Un Lion d’Or, ce n’est pas anodin. Ce qui veut dire deux choses : la première, c’est que l’on peut d’ores et déjà se réjouir sur ce Joker, dont la vision inédite portée par Joaquin Phoenix a su séduire un jury pointu. La deuxième chose, c’est que Joker semble maintenant en lice pour rejoindre la très convoitée liste des nominés aux Oscars. Une liste que les films tirés d’un univers super-héroïque ne fréquentent pas si souvent. En 1990, le Batman de Burton avait déjà reçu l’Oscar des meilleurs décors… La percée de Black Panther l’année dernière (nominé pour meilleur film) pourrait donc n’être qu’un début.

Il faut dire que la critique américaine est d’ailleurs plutôt unanime dans son emballement collectif autour de ce nouveau portrait du némésis de Batman. Et si de l’extérieur, tous les voyants semblent être au vert, on attendra de voir et de digérer l’oeuvre avant de vous en reparler en long, en large et en travers dans un futur numéro de notre revue papier ! Dans le doute, vous pouvez toujours vous abonner ici. Il nous tarde plus que jamais de décrypter à notre tour ce Joker, qui sortira en salles le 9 octobre prochain.

Par Yox le

Plus de lecture