Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

C’est l’homme aux mille visages, le criminel au passé à choix multiples. Le Joker est par nature une entité insaisissable, au passé aussi trouble qu’une cuve de gaz hilarant aux émanations toxiques. Voilà pourquoi le projet d’une origin story sur le bouffon du crime est à la fois une idée potentiellement géniale, mais aussi profondément osée.

Car expliciter les fondations du clown de Gotham, c’est aussi se risquer à en rompre le charme. Au fil des décennies, au cinéma comme dans les comics, les origines du Joker n’ont eu de cesse d’être remises en question. De Red Hood à Jack Napier, l’anarchie du personnage passe aussi par ses origines mensongères. Des histoires, que le criminel raconte à qui veut bien les entendre. Qu’elles aient un fond de vérité, ou pas. Pour son adaptation filmique des origines du vilain le plus iconique de la planète, le réalisateur Todd Philips semble avoir choisi une approche des plus louables : celle d’une nouvelle identité créée de toutes pièces. Un certain Arthur Fleck, comédien sur le retour en quête de succès dans la jungle Gothamienne des 80’s. Veste moutarde, dégaine défroquée, cheveux gras mi-long, rides creusées : le personnage campé par Joaquin Phoenix dégage déjà quelque-chose de crade sur les premiers clichés du long-métrage. La carrure d’un humoriste délavé, qui fume comme un pompier. Une identité déjà affirmée, qui donne fatalement envie de voir le némésis de Batman à l’action. Prévu pour 2019, le film Joker est un projet que l’on surveillera de près.

Et pour cause, nos lecteurs les plus aguérris ont déjà pu expérimenter notre amour pour le Joker dans le troisième numéro de S!CK, dont la couverture lui était entièrement dédiée. Le mag est d’ailleurs encore dispo sur demandes. On vous laisse jeter un oeil au sommaire et à notre cover inédite, juste là.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture