Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Todd Phillips prend de sérieux risques avec son film Joker. En confiant que sa vision du Prince du Crime serait complétement originale, le réalisateur s’expose au risque majeur d’un énorme retour de batarang en pleine face, tout comme il pourrait lui attirer la gloire.

Ne vous attendez pas à découvrir l’adaptation d’un comics iconique donc, pas même l’ombre d’une référence scénaristique à Killing Joke ou encore l’Asile d’Arkham : Todd Phillips veut faire de l’histoire d’Arthur Fleck incarné par Joaquin Phoenix un récit à l’identité propre. En cela, est-ce vraiment un mal ? Todd le clame haut et fort : « Nous n’avons rien suivi des comics. » avant de poursuivre « Ce qui va rendre fou le public… Nous avons écrit notre propre version du Joker. C’est ça qui m’intéressait. Nous ne réalisons même pas Joker, nous faisons un film sur sa transformation, sur l’homme derrière. » Joker sera donc une découverte totale, un récit inédit qui assurément va faire couler beaucoup d’encre dont la notre. Joker est toujours attendu pour le 9 octobre en salle.

Comptez sur nous pour en toucher quelques mots en profondeur dans un futur numéro de notre magazine pop-culture, que vous pouvez toujours choper en vous abonnant exclusivement depuis notre site web, au bout de ce lien !

Par Tombe-Stone le

Plus de lecture