Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Il est officiellement en route vers les Oscars. Ce n’est même plus la question : la prestation de Joaquin Phoenix dans Joker a soufflé la presse, le public, et le monde en général. Si on ne le nomme pas grand gagnant des Oscars, il faut bien avouer que ça sent très bon pour Joaquin. Ce n’est finalement pas ça, l’instant le plus surprenant de la soirée des Golden Globes.

Le plus surprenant, c’est ce discours franchement engagé que Joaquin a livré du fond de son coeur. Un speech qui a totalement été massacré par le diffuseur de la cérémonie (NBC), qui a rendu muet les obscénités, mais aussi une bonne partie des mots de l’acteur. En plus des remerciements de rigueur, ce dernier a entamé en disant qu’il « n’y avait pas de putain de meilleur acteur ». Juste des artistes qu’il respecte profondément, et avec qui il se sent honoré de partager cette nomination. Pour rappel, dans la catégorie de meilleur acteur, Phoenix était nommé avec Adam Driver (pour Marriage Story), Antonio Banderas (pour Pain & Glory), Christian Bale (Le Mans 66) et Jonathan Pryce (Les Deux Papes). Il a ensuite attaqué l’hypocrisie d’Hollywood, notamment sur le sujet du climat, la condition animale, et notamment les incendies terribles qui frappent encore l’Australie en ce début d’année 2020 : « C’est bien que vous le monde ait envoyé ses meilleurs souhaits, mais on vaut plus que ça ». « C’est super de voter, mais parfois on a besoin de faire des changements dans nos propres vies. On n’est plus obligé de prendre des jets privés. S’il vous plaît ». Pas sur que le message soit entendu, mais cette fois c’est certain : le Joker ne rigole plus.

Par Yox le

Plus de lecture