Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Difficile de ne pas être curieux lorsque Paul Thomas Anderson s’attaque à l’exercice du polar psychédélique. Plongée dans un univers hippie assez barré, l’attraction principale de Inherent Vice s’appelle Joaquin Phoenix.

Après avoir délivré une prestation mémorable dans l’excellent Her de Spike Jonze, l’acteur de Porto Rico retrouve le réalisateur qui l’avait mis en avant dans The Master il y a 2 ans. Le look a cependant bien changé. Plus crade, plus 70’s, bref plus en accord avec le personnage de Doc Sportello, un détective privé enfumé qui campe une roulotte en bord de mer dans la cité des anges. Du jour au lendemain, il accepte de partir à la recherche de l’amant de son ex-petite amie, qui a disparu. En chemin, il fera la rencontre d’une galerie de personnages loufoques, campés par des mecs comme Benicio Del Toro, Josh Brolin, ou encore Owen Wilson. Une collection de personnalités folles issues de l’univers de Thomas Pynchon, auteur de la nouvelle qui a inspiré le film. Prévu pour sortir le 4 mars prochain, la bande-annonce qui suit en dit long sur l’univers barré du film :

Inherent Vice - NEWS01

Par Fox Mulder le

Plus de lecture