Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

On le sait, Jared Leto n’a pas forcément bien pris la nouvelle d’un film Joker sans lui. Ce que l’on ne savait pas, c’est que l’acteur qui incarne le Prince du Crime dans Suicide Squad aurait carrément tenté de faire stopper le projet.

« You’ve got to stop this ». Ce sont les mots qui ont été rapportés par le Hollywood Reporter, dont les sources dévoilent les dessous de la conception du film Joker. Un long-métrage, que Jared Leto aurait clairement tenté d’assassiner dans l’oeuf. Toujours selon les mêmes sources, l’acteur Oscarisé se serait sévèrement plaint auprès de ses agents chez CAA (ironiquement, il s’agit de la même agence qui représente Todd Philips, réalisateur de Joker). Face à un manque de réaction, il aurait déféré son ex-manager musical (Irving Azoff), afin qu’il entre en contact avec le siège de la Warner. Son but ? Mettre fin au deal du film de Todd Phillips, et laisser une nouvelle chance à son Joker, tout juste aperçu dans Suicide Squad. Ni Leto, ni Azoff n’ont souhaité commenter.

On peut en tout cas comprendre la frustration de Jared Leto, qui s’est retrouvé à l’épicentre d’une tempête médiatique, tout ça pour une performance qui au final n’aura pas duré plus de quelques minutes. On se souvient de la longue préparation de l’acteur, de son teasing interminable, des animaux morts envoyés au reste du casting pour se mettre dans le personnage… Toujours selon la journaliste Kim Masters, ses efforts n’auraient pas convaincu les studios. Malgré de nombreuses scènes qui auraient été tournées, son Joker n’apparaît que 10 minutes dans le « final cut » du réalisateur David Ayer. C’est peut-être un signe qui ne trompe pas : Leto n’a jamais été autre chose qu’un personnage secondaire de Suicide Squad. La communication outrancière autour du film laissait entrevoir un rôle beaucoup plus important, et c’est partiellement ce qui a plombé Leto. C’est peut-être notre seul regret à propos de tout ça : l’acteur n’a jamais vraiment eu le support pour exprimer sa vision prononcée du personnage. Avant de le clouer au mur, on aurait aimé pouvoir juger sa performance dans un film solo. Compte tenu de la nature des événements récents, il semblerait que cette option n’en soit plus une.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture