Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

Quand est-ce que les grands studios prendront la décision de laisser tranquilles les classiques de notre enfance ? La réponse, vous la connaissez probablement déjà : jamais. Carrie, Poltergeist, Ghostbusters, ils y ont tous eu droit. Aujourd’hui, c’est au tour de Jumanji de passer à la moulinette du reboot contemporain.

Grosse panne d’inspi du côté de chez Sony Pictures. Comme toujours, il y a des reboots / remakes / suites plus légitimes que d’autres. Dans certains cas, l’exercice de la réactualisation s’avère même indispensable. Ou comment remettre aux gouts du jour un classique qui a très mal vieillit, comme ce fut le cas pour la suite du film Tron, sortie il y a quelques années. Dans le cas de Jumanji, la question est bien plus discutable. Sorti en 1995, le classique de Joe Johnson avec Robin Williams et (la très jeune) Kristen Dunst n’a tout simplement pas prit une ride. Un peu à l’image de Hook, ce film est toujours aussi bon. Un véritable plaisir coupable que l’on apprécie autant en 2015 qu’il y a 20 ans. Alors certes, lorsqu’un troupeau de zèbres et de rhinos enragés déboule dans la ville tranquille qui abrite le manoir des Parrish, les effets spéciaux donnent un peu le sentiment de se faire jeter une poignée de sel de Guérande dans les yeux. Mais c’est aussi ce qui fait le charme actuel du film.

La gronde des fans


Tout le monde se souvient de cette histoire culte. De cette boite de jeu tribale dont les percussions attisent votre curiosité comme un chant des sirènes, provoquant une envie dévorante de succomber à l’inconnu, d’ouvrir le plateau, de s’emparer des dés, et d’entamer une partie qui changera toute votre existence. Vingt-six longues années, c’est le temps passé par le jeune Alan Parrish dans ce jeu infernal. Trois minutes, c’est le temps qu’il aura fallu aux fans pour réagir sur la toile, très souvent de manière négative. L’argument est éternel : on ne touche pas aux classiques. Tout particulièrement lorsqu’ils gardent une vraie légitimité deux décennies plus tard. Adapté du livre éponyme de Chris Van Allsburg écrit en 1981, Jumanji devrait donc entamer une nouvelle partie aux alentours de Noël 2016. Rien n’a pour le moment été annoncé sur le casting. « Une loi de Jumanji a été violée, plus encore que votre pion vous reculerez ».

Jumanji - NEWS01

Jumanji - NEWS02

Jumanji - NEWS03

Jumanji - NEWS04

Par Fox Mulder le

Plus de lecture