Pour améliorer votre expérience , nous utilisons des cookies sur notre site Web.
Si vous continuez à naviguer sur ce site, vous acceptez d'utiliser des cookies sur le site Internet Sick Magazine . Ok En savoir plus

« Merci, mais non merci ». C’est à quelques détails près la réponse qu’a eu Edward Norton, lorsqu’il a suggéré à Marvel une nouvelle direction pour son personnage de Hulk. Nous étions alors en 2008, et la graine du Marvel Cinematic Universe venait d’être plantée avec le premier Iron Man.

Dans un long entretient avec le New York Times, Edward Norton raconte qu’il avait une tout autre vision pour son personnage. Une vision plus sombre, plus mature, en phase avec ce qu’avait fait Christopher Nolan avec son Dark Knight, qui est plus ou moins sorti à la même période, en été 2008. « J’étais aligné sur le chemin qu’avait pris Nolan avec son Batman : un film long, sombre et assez sérieux. À l’époque, s’il y avait une chose qui obsédait mon esprit, c’était le Hulk. Pour moi, il incarne littéralement le mythe de Prométhée ». Il raconte ensuite avoir travaillé sur le scénario avec Zak Penn : « J’avais réussi à coucher un récit qui tient sur deux films. D’abord l’origine, puis l’idée d’un Hulk rêveur, capable d’assumer sa transition. Ils m’ont dit que c’est ce qu’ils voulaient. Sauf qu’au final, ce n’était plus ce qu’ils voulaient. Mais j’ai tout de même passé un super moment sur ce film. J’ai eu un très bon contact avec Kevin Feige ». On arrive à deviner que Marvel était déjà en train de prendre la direction d’un MCU au ton plus léger, plus accessible. Des années (et 23 films) plus tard, il faut admettre qu’une origin-story sombre et intellectuelle sur Bruce Banner n’aurait peut-être pas collé avec le ton général du reste de la saga Infinity. À ce jour, le film Hulk est l’un des moins bons scores de Marvel au cinéma. Le film, tout comme son acteur principal ont par la suite été totalement évincés du MCU, remplacés par l’acteur Mark Ruffalo. Une nouvelle que Edward Norton avait à l’époque appris via un communiqué de presse… C’est moche.

Par Fox Mulder le

Plus de lecture